Les revêtements au sol sont depuis toujours une marque de prestige. La moquette fait indéniablement partie des plus prisées, des plus en vue. Cela est sûrement dû au confort d’utilisation qu’elle procure. On l’aime le plus souvent pour sa douceur, sa chaleur, son esthétique et son caractère atténuateur de bruit. Il faut donc, pour la conserver longtemps, la nettoyer régulièrement. Il existe heureusement plusieurs techniques de nettoyage de moquette accessibles à tous.

Quelques recommandations 

  • En absence de tache, il faut régulièrement nettoyer sa moquette en passant l’aspirateur au moins deux fois par semaine.
  • En fonction du type de tache ou du degré de salissure, on peut réaliser un nettoyage à sec ou un nettoyage humide. Le nettoyage à sec étant surtout recommandé pour les lieux très fréquentés où elle est régulièrement foulée du pieds. 
  • Il ne faut surtout pas oublier qu’avant toute opération de nettoyage, il est recommandé de mettre des gants de ménage. 
  • Il est interdit d’appliquer sur une tache du sel ou de l’eau chaude. Ces derniers ont pour effet de cuire les taches, les rendant ainsi plus difficiles à nettoyer.
  • Les nettoyants à forte teneur de chlore ou d’ammoniaque ne peuvent pas être utilisés sur un revêtement en laine.
  • Les revêtements contenant de la soie ne doivent pas être nettoyés avec du chlore.

Nettoyage à sec

Tous les aspirateurs peuvent être utilisés dans le processus de nettoyage à sec. Mais sur la moquette en fibre synthétique, c’est l’aspiro-brosseur (un aspirateur muni de brosse) qui permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Enlever une tache de gras

Lorsqu’un liquide gras comme de l’huile rouge ou de l’huile de moteur se déverse sur votre revêtement au sol, vous devez préférentiellement effectuer un nettoyage à sec. Il faut pour cela se munir d’une poudre spécial moquette, d’une brosse à poils doux et d’un aspirateur. En lieu et place de la poudre spécial-moquette, on peut aussi faire usage de bicarbonate de soude ou encore de terre de Sommières.  Il faut commencer par saupoudrer la zone où se situe la tache de gras avec la poudre spécial moquette. Prendre ensuite la brosse et réaliser des mouvements de frottement circulaires sur la zone de la tache, pour permettre à la poudre de s’incruster convenablement dans les fibres de la moquette. Laisser agir environ quinze minutes avant de passer l’aspirateur pour finir. 

Nettoyage en profondeur

En plus d’être écologique et économique, la méthode que voici est très efficace puisqu’elle permet de lutter contre les acariens. Vous aurez besoin, pour la réaliser, de bicarbonate de soude, de balais à brosse et d’aspirateur. Que votre revêtement au sol soit taché ou pas, il est recommandé de réaliser cette méthode de nettoyage à fréquence semestrielle pour l’entretenir. Retirer premièrement la poussière, les éventuels poils d’animaux et déchets du revêtement au sol en passant l’aspirateur. Après cela, répandre du bicarbonate de soude sur toute la surface de la moquette. Infiltrer ensuite, en se servant d’un balai à brosse, le bicarbonate de soude dans les fibres du revêtement au sol. Laisser agir toute la nuit. Retirer enfin avec l’aspirateur le bicarbonate de soude au matin.

Nettoyage humide

Il peut arriver que du jus de fruit, de l’alcool, de l’encre ou encore du café se déverse sur votre moquette. Dans ce cas de figure, il est préférable d’agir au plus vite et ne pas laisser la tache sécher. Commencer par absorber le liquide versé avec un papier mouchoir ou du papier hygiénique en faisant de légères tamponnades. Éviter de trop faire pression sur la tache au risque de la faire pénétrer les fibres en profondeur. Il ne faut pas non plus frotter pour ne pas agrandir la tache. À ce stade, deux options de nettoyage s’offrent à vous : le nettoyage au liquide volatile et le nettoyage à la mousse.

Le nettoyage à la mousse

Ce type de nettoyage peut se faire sur pratiquement tous les types de moquette, qu’elles soient faites de laine, de soie, de fibre coco ou de matériaux synthétiques. La mousse utilisée est spécialement destinée à ce genre de nettoyage. Vous aurez besoin pour commencer d’une mousse spéciale moquette et d’un chiffon en microfibre. Il faut d’abord recouvrir de mousse spéciale la tache à nettoyer. Étaler ensuite la mousse de vos mains préalablement protégées par des gants. Veiller à ce que les fibres s’imprègnent bien de la mousse. Laisser agir cinq minutes et frotter avec un chiffon sec en microfibre. Passer enfin l’aspirateur et laisser sécher une heure environ.

Nettoyage au solvant volatile

Le solvant volatile peut très probablement dégager un gaz nuisible. Éviter de porter vos narines à l’orifice de sa gourde. Pour obtenir de meilleurs résultats, le solvant volatile peut être mélangé à une solution d’ammoniaque. La solution d’ammoniaque doit être manipulée avec délicatesse dans une pièce bien aérée ou ventilée. Il faut éviter d’en respirer le gaz. Veillez aussi à refermer hermétiquement le couvercle de son flacon après usage. Les solvants volatiles sont particulièrement plus agressifs que les mousses. Ils sont capables d’altérer la couleur des revêtements au sol. Ils doivent donc être utilisés avec précaution. Il faut d’abord tester la stabilité de la couleur de la moquette que vous voulez nettoyer. Prélever sur un petit bout de chiffon blanc non pelucheux une petite quantité de solvant volatile. Frotter ensuite une partie cachée de la moquette pour vous assurer que le produit ne la dénature ou ne la décolore. Si la couleur de la moquette ne déteint pas sur le chiffon blanc, vous pourrez utiliser le solvant volatile pour faire votre nettoyage. Il ne faut jamais verser le solvant nettoyant directement sur la moquette. Imbiber de solvant le chiffon blanc non pelucheux. Se servir du chiffon humide pour frotter la zone de la tache. Répéter l’opération jusqu’à disparition complète de la tache.

Les taches particulières

  • Trace de brûlure :  pour les moquettes claires, mettre directement quelques gouttes d’eau oxygénée sur la tache. Prendre une éponge et frotter de l’extérieur vers l’intérieur ; pour les moquettes sombre, faire de même avec du marc de café.
  • Cire de bougie : poser du papier mouchoir ou du papier buvard sur la cire. Poser un fer à repasser sur le papier pour que ce dernier puisse aspirer la cire fondue.

Redonner de l’éclat

Si vous constatez qu’avec le temps, plusieurs taches on fait perdre à votre moquette l’uniformité de couleur, cette technique de nettoyage vous aidera à la rénover. Vous aurez besoin d’eau gazeuse, de vinaigre blanc, de balais à brosse. Mélanger dans une cuvette 200 ml de vinaigre blanc et un litre d’eau gazeuse. Mettre le balai dans le mélange et le secouer pour qu’il n’en soit pas trop imprégné. L’utiliser pour frotter la moquette. Procéder ainsi jusqu’à parcourir toute la surface en insistant sur les taches. Laisser passer environ une heure. Remplacer le précédent mélange au vinaigre par de l’eau légèrement chauffée et reprendre la même procédure de nettoyage aux balais. Il est préférable de faire ce nettoyage le soir pour profiter de la nuit comme temps de séchage.

Une autre machine permet d’obtenir des résultats impressionnants avec la méthode injection-extraction. Pour effectuer un nettoyage humide en profondeur, il est aussi possible de louer une shampouineuse ou un nettoyeur vapeur. La démarche à suivre est précisée et varie en fonction de l’appareil utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.