L’entretien est pour tout et pour tous d’une importance capitale. Comme une fleur à besoin d’être arrosée, désinfectée, taillée et nettoyée pour conquérir les regards, nous devons donner à chacune de nos propriétés le soin qui convient si nous envisageons les garder longtemps. Les chaussures que nous portons sont, à travers leurs formes et la matière qui les constitue, diverses et variées. Tous ceux qui possèdent des chaussures en daim ne savent souvent pas comment les nettoyer. Voici quelques astuces et recommandations qui leur permettront de faire eux même le nettoyage de leurs souliers et d’en prendre soins.

Recommandations importantes

La manipulation de certaines substances dans le cadre du nettoyage peut s’avérer dangereuse pour la santé si des mesures de sécurité ne sont pas respectées :

  • rester dans un endroit aéré ;
  • ouvrir les orifices (portes et fenêtres) de la pièce si nécessaire
  • éviter de respirer le gaz des produits nettoyants, au mieux, mettre un cache-nez.
  • veiller à la fermeture les flacons des produits après usage.
  • Le nettoyage des chaussures en daim doit toujours se faire par paire. Même si une seule chaussure est sale ou tachée, il est important de nettoyer les deux. Il ne suffit pas de nettoyer uniquement la zone où se situe la tâche mais la chaussure dans son intégralité. Cela permet de conserver l’unicité de couleur tout en évitant qu’une chaussure soit plus claire ou plus sombre que l’autre.
  • On pourrait être tenté de de se munir d’un chiffon imbibé d’eau pour nettoyer des tâches ou la boue d’une chaussure en daim. C’est pourtant la dernière chose à faire. Ce genre de chaussure ne fait pas bon ménage avec l’eau.
  • Un nettoyage régulier est recommandé. Il ne faudrait pas attendre 6 mois ou un an pour faire un gros nettoyage puisque les produits utilisés en option pour rendre imperméable les chaussures ne maintiennent pas leur efficacité sur le long terme.
  • Pour éviter que la chaussure se plie et se tordre au cours de l’opération de nettoyage, on peut l’emplir de morceaux de papier constitués en boulets.

Les phases de nettoyage

La préparation

Elle doit être réalisée sur des chaussures sèches. Au cours de cette phase, il faut, à l’aide d’une brosse pour chaussure, brosser la chaussure un certain nombre de fois dans un sens d’abord, puis après dans l’autre. En principe, cette opération de brossage doit être reprise avec une brosse crêpe si le daim de la chaussure reste tassé par endroit. En ce faisant, on redonne à la chaussure toute sa douceur. On en profite aussi pour la dépoussiérer et la débarrasser de toutes les crasses qui ont eu le temps de s’installer. 

Le nettoyage de tâche

Plusieurs produits peuvent être utilisés pour nettoyer les chaussures. Par mesure de précaution, il est recommandé de mettre des gants de ménage pour les manipuler.

Avant de passer à l’usage des produits nettoyants, deux méthodes sont d’abord à essayer : l’usage de la gomme à crayon et l’utilisation de la vapeur d’eau.

La gomme à crayon

Le principe consiste à frotter la tache avec une gomme à crayon (blanche de préférence). Après l’avoir frotté, procéder au brossage de l’emplacement avec la brosse à chaussure. Si la tâche ne s’enlève pas, passer à la méthode suivante.

La vapeur d’eau

Dans ce cas de figure, il faut faire bouillir de l’eau puis exposer les chaussures à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient un peu humides. Récupérer ensuite les chaussures pour les brosser en insistant sur la partie tâchée.

Si la tache résiste aux deux précédentes méthodes, alors passez aux produits nettoyants.

Les produits nettoyants

Si vous disposez d’un nettoyant en forme de pulvérisateur, tenez-le à 20 cm environ de la chaussure, pulvérisez la tâche et brosser au moyen de la brosse à chaussure. Répéter la procédure jusqu’à ce que la tâche s’enlève.

À défaut de pulvérisateur, on peut utiliser les produits suivants : le vinaigre blanc, l’ammoniaque et le white spirit. Le white spirit est spécialement recommandé pour gérer les tâches difficiles à enlever. Il doit être utilisé avec précaution sur les chaussures pour éviter d’en dénaturer le daim. Pour utiliser le vinaigre blanc ou l’ammoniac, il faut le diluer dans un peu d’eau chaude. Le mélange obtenu sera légèrement appliqué avant le brossage par tamponnade à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon.

Il peut arriver qu’on se retrouve avec des chaussures recouvertes de boue. C’est seulement dans ce cas de figure qu’on peut se permettre, dans l’optique de se débarrasser de la boue, un léger rinçage à l’eau. Après avoir enlevé la boue, on doit laisser sécher la chaussure avant d’entamer la procédure de nettoyage depuis le début.

La phase finale du processus de nettoyage consiste à redonner de l’éclat à ses souliers en ravivant leurs couleurs. C’est grâce à des colorants en forme de spray appelés rénovateurs qu’on y parvient. Ces colorants ont assez souvent des caractères imperméabilisants qu’ils impriment aux chaussures.

Pour faire simple, une chaussure en daim est une chaussure en cuir gratté. C’est donc la partie grattée qui donne cet aspect velouté à la chaussure. Qu’on choisisse d’utiliser les produits et outils spécialement réservés au nettoyage des chaussures en daim ou, à défaut, de faire usages d’autres produits tout aussi efficaces, la procédure de nettoyage est assez simple. Comme on ne prévient pas souvent les éclaboussures et projections de liquides, la conservation des chaussures peut être assurée par des rénovateurs qui les rendent imperméables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.